« Curation », « Webinage », ou le tri sélectif de l’information

Crédit: Juliana Peña

La récente rencontre avec Francis Pisani, (journaliste, blogger, auteur du projet Winch 5, un tour du monde des nouvelles technologies et des réseaux sociaux) et de longues conversations passées à débattre autour du journalisme, de la presse écrite et du Web lors d’un de ses passages à Barcelone m’ont donné l’envie d’utiliser ce blog non pas seulement comme un relais de notre magazine Rézo, mais surtout comme un laboratoire d’idées.

Avant de lancer notre plateforme web définitive dont je vous parlerai prochaînement,  l’idée est de tenter de nouvelles expériences journalistiques, réfléchir autour de modèles innovants de médias en terme d’offre de contenus, et faire de la curation ou du webinage.

Mais qu’est-ce donc? Dans un billet posté par Benoit Raphael en août dernier, il explique justement que la curation est l’acte de filtrer l’information sur la toile , la mettre en perspective, la sélectionner dans ce magma narratif où il est parfois difficile de distinguer le vrai du faux, le pertinent du non pertinent ou l’événement du non-événement. La curation pourrait-être une sorte de label citoyen et participatif de l’information, puisque nous sélectionnons et nous recommandons un article qui nous paraît intéressant. C’est peut-être pour cela que Francis Pisani préfère inventer le mot « webinage »  en guise de clin d’oeil sans doutes à une sorte de copinage intellectuel sur le web: « Si tel ami me recommande cet article sur Twitter, c’est une valeur sûre »… Nos contacts sur facebook ou Twitter, les bloggers que l’on suit, deviennent alors des dénicheurs de bonnes informations.

Mais finalement c’est aussi le travail des journalistes dont la fonction tend de plus en plus à opérer un tri sélectif de l’information que d’aller chercher une nouvelle information sur le terrain. Car le trop plein d’informations constitue une pollution en soi, endommage, et fait de l’ombre à l’info qui, elle, donne du sens. Il faut donc instaurer une écologie du web, recycler les bonnes infos, les rendre durables, effectives. Soyons les chiens truffiers de l’info! Les sourciers de contenus qui proposent de l’analyse et une valeur ajoutée pour comprendre la complexité de la société

Je me servirai donc entre autres de ce blog pour appeler votre attention sur certains sites intéressants, vous faire partager mes trouvailles, -et autant que faire se peut- diversifier les sources de l’information en ouvrant pourquoi pas ce blog à différents experts de la société civile, différents acteurs (ONG, artistes, entrepreneurs sociaux etc…) et surtout d’autres cultures, d’autres regards, points de vue, opinions, et grande nouveauté … d’autres langues. J’attends donc votre visite dans notre tour de babel journalistique.

Valérie Zoydo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *